Covid-19 : salariés frontaliers et transfrontaliers en télétravail.

Depuis le début de la pandémie, la France et les Etats voisins de l’Union Européenne se sont entendus pour maintenir le statut fiscal et social des salariés frontaliers et transfrontaliers lorsqu’ils sont placés en télétravail de manière durable, . Ces accords sont été conclus dans le cadre des mesures prises pour gérer la crise sanitaire. Ils viennent d’être prolongés jusqu’au 31 décembre 2020. Ainsi, pour ces travailleurs, le fait qu’ils cessent de venir travailler dans l’Etat voisin n’aura pas d’impact sur la législation de sécurité sociale qui leur est applicable ni sur la détermination de leur résidence fiscale pour l’impôt sur le revenu en 2020..